Découvertes
Permafungi, un partenariat durable, une entreprise éco-responsable
05 juin 2019

Coup de projecteur sur l'un de nos fournisseurs...
 

Depuis 2016, Permafungi est le fournisseur exclusif de pleurotes belges, 100% bio, des Notes de mon Jardin. 

La fraîcheur et la subtilité de leur goût ont inspiré Philippe Debra dans la création de recettes originales, telles que la duxelles ou la quiche poireaux pleurotes miso.

Le projet de cette jeune entreprise bruxelloise est né de deux constats : la prolifération des déchets urbains, d’une part, et le taux de chômage élevé des jeunes, d’autre part. Pour y remédier, Permafungi a vu le jour en 2013, au sein d’un incubateur bruxellois.

Le concept est simple et audacieux : utiliser le marc de café pour cultiver des champignons tout au long de l’année. Très rapidement, la jeune start-up doit déménager dans les caves de Tour et Taxis. Dès 2016, leur atelier passe de 200 m² à 1.000m².

L’approvisionnement est assuré par des partenariats avec des chaînes de fast casual food à Bruxelles, Exki, partenaire historique, Pain Quotidien et la Frabricca. Le marc de café est collecté à vélo, pour limiter l’empreinte environnementale.

Ensuite, les pleurotes sont cultivés dans des champignonnières selon un processus en constante évolution.

Par mois, plus d’une tonne de pleurotes et 10 tonnes d’engrais naturel sont produites. De plus, 5 tonnes de marc de café sont recyclées ! Un bel exemple d’économie circulaire.
L’an dernier, les Notes de mon Jardin ont commandé près de 750 kg de pleurotes.

Tout comme nous, vous adhérez à ce concept éco-responsable et vous souhaitez en savoir plus ? Permafungi organise des formations et des visites de leur champignonnière. Vous pouvez également commander votre box et cultivez vos pleurotes à la maison ! Renseignez-vous sur leur site internet.


Bonne découverte !

Articles similaires

Articles similaires

Le cumin, une épice millénaire appréciée pour son goût prononcé et ses vertus digestives
27 septembre 2019
Cette plante médicinale est utilisée depuis l’Egypte antique, les Pharaons en étaient friands. Le cumin fut également fort apprécié au Moyen-Âge, pour ses vertus digestives notamment. De la famille des apiacées, il se retrouve sous forme de graines séchées d’une couleur brun clair. Sa forte odeur, son goût amer et aromatique, permettent au cumin d’être facilement reconnaissable. Dans le commerce, vous retrouverez le cumin sous deux formes : En grains, préservant la saveur En poudre, plus pratique pour vos préparations culinaires. Le cumin est à doser avec modération et parcimonie, tant son arôme est puissant. Il peut couvrir le goût de certains produits. En cuisine, le cumin se marie délicatement avec d’autres épices, telles que le curcuma, l’ail, le gingembre, la cannelle, le thym. Vous le retrouverez principalement dans des mélanges d’épices tels que le curry, le chili con carne, le ras-el-hanout, le garam massala, les tajines, … Il est fort utilisé en cuisine orientale, grâce à sa saveur chaude. Nos voisins du Nord, les Hollandais, parfument leurs fromages au cumin. Ils ne s’en lassent pas. Il accompagne subtilement l’agneau, le poulet ou le poisson. Aux Notes de mon Jardin, nous l’utilisons pour parfumer nos soupes (ex: choux-fleur cumin, spécialité automnale) et nos légumes cuisinés, comme notre curry de légumes. L’astuce de Philippe Debra pour une explosion de saveurs : Ajouter le cumin en fin de cuisson. Attention aux faux amis : le cumin est souvent confondu avec la Nigelle, appelée aussi cumin noir.