Découvertes
Comment faire de Potagez! votre soupe?
25 mai 2019

Nous utilisons de bons légumes frais, de saison, pleins de goût. Il n’est donc pas nécessaire de prévoir le moindre assaisonnement à la soupe.

Cependant, vous pouvez ajouter quelques ingrédients au moment de servir, au gré de votre inspiration :

  • Une pincée de parmesan gratté ou une bonne cuillère de crème épaisse.
  • Des miettes de feta ou de bleu d’Auvergne pour apporter une texture.
  • Quelques herbes fraîches hachées : persil, cerfeuil, coriandre, baslic, ciboulette...
  • Un filet d’huile végétale : huile de noix, pépins de courgettes, sésame …
  • Mais aussi des croûtons de pain, des graines de lin, de chia ...

Articles similaires

Articles similaires

Le butternut, le coup de cœur automnal de Philippe Debra
28 octobre 2019
Connu pour son velouté et sa texture onctueuse, le butternut a une chair jaune oranger, fine et fondante. Cette courge, reconnaissable par sa forme de poire, fait partie de la famille des cucurbitacées, regroupant 800 espèces divisées en 120 genres. Les principales espèces botaniques sont les suivantes : Cucurbita pepo dont font partie la courgette, la citrouille, la courge spaghetti et le pâtisson, Cucurbita maxima dont les principaux représentants sont le potiron et le potimarron, Cucurbita moschata composées de la courge musquée et du butternut. Le butternut et ses cousines les courges sont vraisemblablement originaires d’Amérique et plus précisément du Pérou. Des traces de leur culture y ont été découvertes, datant de 1.200 ans avant notre ère. D’abord appréciées pour leurs graines, elles furent rapidement reconnues en Europe pour la qualité de leur chair. En cuisine, le butternut est prisé pour son onctuosité, son caractère satiétogène et sa richesse en fibres. Avec seulement 53 kcal / 100 grammes, il contient 1g de protéines et 8,10 g de glucides. Les lipides y sont présents en infime quantité. Les graines de butternut sont également riches en zinc. La chair du butternut est riche en provitamine A (bêtacarotène). Une consommation journalière de 250g de butternut couvre 100% des besoins journaliers de cette vitamine.  Il est aussi riche en vitamine C. Le butternut est également est très bon régulateur de cholestérol et facile le transit intestinal. Le butternut est un légume d’automne que l’on peut consommer tout au long de l’année grâce à sa longue conservation. Il est cultivé de mars à septembre et dégusté de septembre à juin. Stocké dans un endroit sec et frais, il se conserve de 6 à 10 mois. Une autre astuce de conservation : les découper en petits dés et les congeler. Ils se conservent alors près de 12 mois. En cuisine, le butternut se décline en velouté, en tarte, en gratin, en purée, à la vapeur … Inutile de l’éplucher, il vous suffit de bien le nettoyer. Les astuces de Philippe Debra Aux Notes de mon Jardin, Philippe Debra adore rôtir des dés de butternut dans un mystérieux mélange d’épices… dont lui seul a le secret. Un régal pour les papilles ! Une autre astuce du chef, associer le butternut aux saveurs thaï du coriandre et lait de coco. A découvrir dans notre soupe Butternut façon Thaï. Bonne dégustation !
Le cumin, une épice millénaire appréciée pour son goût prononcé et ses vertus digestives
27 septembre 2019
Cette plante médicinale est utilisée depuis l’Egypte antique, les Pharaons en étaient friands. Le cumin fut également fort apprécié au Moyen-Âge, pour ses vertus digestives notamment. De la famille des apiacées, il se retrouve sous forme de graines séchées d’une couleur brun clair. Sa forte odeur, son goût amer et aromatique, permettent au cumin d’être facilement reconnaissable. Dans le commerce, vous retrouverez le cumin sous deux formes : En grains, préservant la saveur En poudre, plus pratique pour vos préparations culinaires. Le cumin est à doser avec modération et parcimonie, tant son arôme est puissant. Il peut couvrir le goût de certains produits. En cuisine, le cumin se marie délicatement avec d’autres épices, telles que le curcuma, l’ail, le gingembre, la cannelle, le thym. Vous le retrouverez principalement dans des mélanges d’épices tels que le curry, le chili con carne, le ras-el-hanout, le garam massala, les tajines, … Il est fort utilisé en cuisine orientale, grâce à sa saveur chaude. Nos voisins du Nord, les Hollandais, parfument leurs fromages au cumin. Ils ne s’en lassent pas. Il accompagne subtilement l’agneau, le poulet ou le poisson. Aux Notes de mon Jardin, nous l’utilisons pour parfumer nos soupes (ex: choux-fleur cumin, spécialité automnale) et nos légumes cuisinés, comme notre curry de légumes. L’astuce de Philippe Debra pour une explosion de saveurs : Ajouter le cumin en fin de cuisson. Attention aux faux amis : le cumin est souvent confondu avec la Nigelle, appelée aussi cumin noir.